Histoire

La maison de vacances naît de l’intuition de Giuliano Ciorba, qui pendant ses voyages a apprecié le valeur de l’ospitalité très appreciée par les citoyens de Viterbo et il a décidé de valoriser un bâtiment caractéristique, le dédiant au bienvenue des visiteurs italiens et étrangers.

Viterbo est une municipalité et une province de 67.273 personnes du Nord du Lazio, ou Haut Lazio. La ville a origines anciennes et a un vaste centre historique medieval ceint par murs et entouré par quartiers moderns. Au ouest s’étendent des zones archéologiques et thermes (nécropole de Castel d’Asso, source du Bullicame). Viterbo est historiquement connu comme la Ville des Papes : au XIII sicècle il ce fut siège du Pape et depuis environ 24 ans le Palais des Papes a hébergé les papes ou ils était élu là. En 1962 Viterbo a reçu la Médaille d’Argent pour Valor Civile pour les innombrables tombés et les dommages très graves rapporté à la suite de bombardements alliés du 1943-1944. La ville est célèbre par le transport de la «Macchina di Santa Rosa», tradicionnelle et spectaculaire démonstrsation qui a lieu chaque année la soiré du 3 septembre en honneur de la Sainte Patronne : une structure illuminée, haute 30 metres, du poids de 52 quintaux, que est portée sur les épaules par 100 hommes, appelés les Facchini di Santa Rosa, entre les rues de la ville qui sont sombrées. En 2013 la Machine a été insérée par l’UNESCO entre les Patrimoines Mondials immatériels de l’Umanité.

Monuments. Le centre de Viterbo offre nombreuses et importantes œuvres d’art. Le monument le plus connu est le Palais des Papes, construit entre 1255 et 1266 sur la colline de San Lorenzo pour protéger le pontif, avec la célèbre loggia formée d’un côté par sept arches soutenues par des colonnes jumelles minces qui se croisent pour former un entablement élégant. De la loggia on entre dans la grand Salle du Conlave, où il y avait l’élection de pape Gregorio X. à côté du palais papal il y a le Duomo di San Lorenzo. Il a été érigé dans le style roman au cours du XII siècle, sur le terrain où se trouvait une petite église du VIII siècle dédiée à San Lorenzo, à son tour, construite sur les ruines d’un temple païen dédié à Hercules, mais la date de sa façade arrière seulement à 1570, quand il a été reconstruit dans le style Renaissance. Non loin de place du Duomo il y a le vielle Quartier Médiéval de San Pellegrino, où se trouvent nombreuses maisonnes ayant le « profferlo », l’échelle typique de l’architecture de Viterbo. Place du Plebiscito (Piazza del Plebiscito), mieux connu par les personnes de Viterbo comme « Piazza del Comune », où il y a la Mairie et la Préfecture. à la fin du Corso Italia (simplement appelé le Corso), au-dessus de la montée qui commence à Place Verdi, se trouve l’église de Santa Rosa, en honneur de la Sainte Patronne de la ville, dans laquelel est vénéré le Corps de la Sainte. L’église est construite sur une petite colline à côté de la soi-disant Maison de Santa Rosa.

Dans la fraction de Bagnaia, très importante est Villa Lante, célèbre pour son jardin à l’italien attribé à Vignola.

Dans la fraction de San Martino al Cimino, avec l’architecture urbaine construite dans la première moitié du XVIIe siècle par la volonté de Donna Olimpia Maidalchini, une des femmes les plus puissantes de son temps, qui appelé un groupe d’architectes prestigieux parmi lesquels Borromini, pour un projet extrêmement novateur de maisons mitoyennes dans un un beau village dans le profil du logement. Dans la Musée Municipal on peut admirer la célèbre Pitié de Sebastiano del piombo, une grande table que le maître de Venice a réalisé entre 1516 et 1517.

La fontaine de Pianoscarano, dit du Piano, naît à la place de cela détruit en 1367 pour la volonté de Pape Urbano V, de retour d’Avignon. Un jour, un des serviteurs du cardinal français Carcassona, a décidé de laver son chien dans l’eau de la fontaine. Un famme de Viterbo et des serviteurs